gmse-articles

L’islam en France, enjeu et réalité

hassan iquissen

 

HASSAN IQUIOUSSEN

Le thème : L’islam en France, enjeu et réalité.

Source:« Et ainsi Nous avons fait de vous une communauté justes pour que vous soyez témoins pour les gens, et pour que le Messager soit témoin pour vous… »
                                                                  Sourate Al Baqara
                                                                               verset 143

Pour Hassan Iquioussen, Il y a une réalité que l’on ne peut plus ignorer : la France d’aujourd’hui n’est pas la France de nos parents et encore moins celle de nos grand parents.Il commence tout d’abord par faire l’historique des premiers étrangers venus s’installer en France dans les années 60, en passant par les années 70 avec le mouvement Jamāatat-Tablīgh qui marquera le premier réveil au retour à l’islam.

Il faut attendre les années 80 pour voir cette volonté de« re-islamisation »s’accélérer avec le mouvement musulman impulsé par l’arrivée d’étudiants étrangers venus terminer leurs études en France.

Ceci aura un impact direct sur le paysage français avec les premières constructions de mosquées mais aussi sur le quotidien des familles qui inscrivent de plus en plus leurs enfants le samedi et dimanche à l’école coranique.

Tous ces changements ne sont pas sans conséquence pour les musulmans car on voit apparaître de la peur et de l’islamophobie à leur égard. Cela se traduit politiquement parla loi de 1989 dite loi du “foulard islamique”.

Les évènements du 11 septembre 2001 n’ont fait qu’amplifier cette peur et cette haine à l’encontre des musulmans.

A partir de là, les occidentaux essaient de faire comprendre aux musulmans qu’ils ne sont pas les bienvenus en France, qu’ils sont étrangers et le resteront.

Mais la réalité est autre, si nos grands parents et nos parents pouvaient être qualifiés d’étrangers (ils parlent très peu français, ils ont gardé dans leur esprit et dans leur cœur le projet de retourner au pays quand ils seront à la retraite), il n’en est pas du tout de même pour la jeune génération qui est née en France, a grandi ici, a étudié et a acheté en France.

Hassan Iquioussen part du postulat que la terre n’appartient pas aux hommes, mais appartient à Dieu, et ainsi on adopte la nationalité du pays où on a grandi et où on va mourir.

La réalité est là : nous sommes français et malgré les multiples attaques envers les musulmans des milliers de personnes se convertissent et l’islam s’installe et attire de plus en plus de personnes.

Alors quels sont les enjeux de cet islam de France, et quel rôle le musulman Français doit- il avoir ?

La première tâche de tout musulman est de montrer le bon exemple de part son comportement. Il ne faut plus concevoir l’image du musulman replié sur lui-même et qui ne côtoie « l’autre » que pour ses droits : droit au travail,droitauxprestationssociales,ledroit pour ses démarches administratives. Le musulman doit changer son discours et ne plus parler que de ses droits mais il doit aussi s’interroger sur ses devoirs en tant que citoyen français à part entier.

Ce devoir démocratique se traduit par une pratique dans son quotidien, il ne doit pus attendre que les choses se fassent sans lui mais il doitagirpourluietpourlacommunauté. Il doit agir et jouer un rôle dans la société dans laquelle il vit, c’est-à-dire la France. Ce devoir ne saurait s’inscrire que dans la sphère communautaire mais devra s’élargir à tous. C’est au musulman que revient de faire tomber les préjugés et de s’ouvrir à l’autre.

Hassan Iquouissen souligne à plusieurs reprises que notre présence en France ne doit plus être perçue comme un passage mais perçue comme un véritable ancrage, un enracinement dans le pays pour pouvoir intégrer cette notion d’identité nationale.

Et c’est pour lui une évidence que tout musulman Français doit être enterré en France,ce qui implique d’autres problématiques à gérer .